Rechercher un document

Vilmos Zsigmond

Nous venons de perdre Vilmos Zsigmond, l'un des plus illustres chefs opérateurs du cinéma américain de ces 40 dernières années. Nous lui devions la photographie de grands classiques tels que Rencontres du 3ème type, Voyage au bout de l'enfer, La porte du paradis, Blow out, Le privé, Obsession, ou encore Le dahlia noir. Il fut un collaborateur émérite de Steven Spielberg, Michael Cimino, Brian De Palma, Robert Altman, George Miller, Richard Donner, Woody Allen et Jack Nicholson.

 

Partager "Vilmos Zsigmond" sur facebookPartager "Vilmos Zsigmond" sur twitterLien permanent

Le Crocodile qui avait peur de l'eau (Gemma Merino)

note: 5très joli conte sur la différence Flora - 4 juillet 2017

Cela existe vraiment, un crocodile qui n’aime pas l’eau ? Pour résoudre ce mystère, plongez dans cet album !

Un bisou, ça change tout ! (Smriti Prasadam-Halls)

note: 5plein d'amour et de tendresse Flora - 4 juillet 2017

Cet album, aux illustrations délicates est pour les enfants et leurs parents !

L'Affaire Amanda 1 (Stella Lennon)

note: 3J'ai adoré! Sharon - 30 juin 2017

Je conseilles à tous , ce livre !
L'histoire se crée au fil des tomes (il y en a 4) . Elle paraît très mystérieuse, au début, mais finit par se [...]

Une semaine, 7 lundis (Jessica Brody)

note: 4Super ! Sharon - 30 juin 2017

Ellison revit la même journée tout les jours , comme par hasard un lundi avec de la pluie ! Son petit-copain la quitte , et d'autres malheurs lui arrive ! [...]

Moriarty (Kim Newman)

note: 4Le cerveau du mal d'après Sebastian Moran Laure - 27 juin 2017

Un prologue légèrement long, suivit d'une plongée dans le récit de Sebastian Moran, bras droit de Moriarty. On commence avant sa rencontre avec le génie du mal que j'attendais avec [...]

Jeunesse éternelle (Nathalie Le Gendre)

note: 4Un roman de science-fiction à deux voix Elise - 17 mai 2017

Un roman qui questionne sur la société et le fait de vouloir toujours retarder l'inévitable vieillesse.
Une très belle écriture, deux voix qui n'en sont qu'une.

Soul breakers (Christophe Lambert)

note: 5Un roman d'aventures palpitant et angoissant Elise - 17 mai 2017

Des personnages fascinants et attachants. Un road-movie américain échevelé: difficile de retrouver son souffle dans cette course où rien n'est épargné à notre héros !

Terminus Elicius (Karine Giebel)

note: 3Un thriller psychologique bien mené Elise - 17 mai 2017

Un tueur mystérieux, des personnages complexes et profondément meurtris.
Un thriller psychologique plaisant à lire, qui se passe dans le sud de la France.

<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='127' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='Les nouveautés DVD (cliquez ICI pour la liste complète)' src='http://www.mediatheque.neuillysurmarne.fr/java/kiosque/titre/Les+nouveaut%C3%A9s+DVD+%28cliquez+ICI+pour+la+liste+compl%C3%A8te%29/style_liste/slide_show/nb_notices/99/only_img/1/aleatoire/1/tri/1/nb_analyse/99/op_hauteur_img/120/op_transition//op_largeur_img/90/op_hauteur_boite/0/op_captions/0/op_autoplay/0/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/2/op_scroll/1/rss_avis/0/id_catalogue/28/id_panier/0/profil_redirect/5/boite/boite_de_la_division_du_milieu/id_module/5-5///id_profil/5/vue/slide_show?titre=Les%2Bnouveaut%25C3%25A9s%2BDVD%2B%2528cliquez%2BICI%2Bpour%2Bla%2Bliste%2Bcompl%25C3%25A8te%2529&amp;style_liste=slide_show&amp;nb_notices=99&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=1&amp;nb_analyse=99&amp;op_hauteur_img=120&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=90&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=0&amp;op_autoplay=0&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=2&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=0&amp;id_catalogue=28&amp;id_panier=0&amp;profil_redirect=5&amp;boite=boite_de_la_division_du_milieu&amp;id_module=5-5&amp;=&amp;id_profil=5&amp;vue=slide_show' >&nbsp;</iframe>
<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='130' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='Les nouveautés CD' src='http://www.mediatheque.neuillysurmarne.fr/java/kiosque/titre/Les+nouveaut%C3%A9s+CD/style_liste/jcarousel/nb_notices/50/only_img/1/aleatoire/1/tri/1/nb_analyse/50/op_hauteur_img/120/op_transition//op_largeur_img/90/op_hauteur_boite/0/op_captions/0/op_autoplay/0/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/2/op_scroll/1/rss_avis/0/id_catalogue/133/id_panier/0/profil_redirect//boite/boite_de_la_division_du_milieu/id_module/9///id_profil/5/vue/jcarousel?titre=Les%2Bnouveaut%25C3%25A9s%2BCD&amp;style_liste=jcarousel&amp;nb_notices=50&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=1&amp;nb_analyse=50&amp;op_hauteur_img=120&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=90&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=0&amp;op_autoplay=0&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=2&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=0&amp;id_catalogue=133&amp;id_panier=0&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_de_la_division_du_milieu&amp;id_module=9&amp;=&amp;id_profil=5&amp;vue=jcarousel' >&nbsp;</iframe>

Yussef Kamaal - Calligraphy // Brownswood Basement Session

Le duo forge son premier album « Black Focus » dans le melting-pot sonore et l’expérimentation de la capitale britannique.

Le jazz a décidément de la chance. On ne compte plus aujourd'hui les jeunes producteurs qui s’attellent dans le monde entier à rajeunir, rénover, ressourcer dans leur musique l'un des genres majeurs du XXe siècle. A Houston, à Toronto, à la Nouvelle Orléans, à Johannesburg ou à Los Angeles, c’est une génération de cracks qui emprunte au hip-hop, au funk, aux musiques électroniques pour donner un avenir à la note bleue et la gonfler aux sonorités d'aujourd'hui.

A Londres aussi, une nouvelle vague est en marche et ses ambassadeurs s’appellent peut-être bien Yussef Kamaal. Yussef Dayes et Kamaal Williams ont fusionné leurs patronymes dans leur projet commun à l’image de leur conception du jazz : syncrétique, spontané, free. Les gamins de South London ont bien grandi depuis leur rencontre dans les pubs de Peckham il y a une dizaine d’années. Nourris à la drum & bass, au grime et au dubstep de la capitale anglaise, les deux compères s’allient depuis quelques mois dans ce duo claviers-batterie qui pioche sinon dans le groove, du moins dans l’esprit élastique du jazz-funk des années 70.

Une sortie du label de Gilles Peterson Brownswood Recordings.

(Article FIP > Ghislain Chantepie)

Partager "Yussef Kamaal - Calligraphy // Brownswood Basement Session " sur facebookPartager "Yussef Kamaal - Calligraphy // Brownswood Basement Session " sur twitterLien permanent

Vidéos de l'atelier Mash Up Table du 27/02/16

Vidéo réalisée à partir d'un corpus de petites séquences issues de films fantastiques et de films d'horreur. Selection des musiques utilisées, mixage et enregistrement des voix "en live".

(corpus crée par Wilfried  Jude).

 

> Cliquez sur Lire l'article complet pour voir les autres vidéos <

Lire l'article complet
Partager "Vidéos de l'atelier Mash Up Table du 27/02/16" sur facebookPartager "Vidéos de l'atelier Mash Up Table du 27/02/16" sur twitterLien permanent
 

Mort d'un pourri (Georges Lautner)

Mort d’un pourri demeure l’un des meilleurs films noirs français des années 1970, et un classique du polar hexagonal de façon générale. Son scénario efficace et le plaisir procuré par chaque situation, au sein desquelles sourd un curieux mélange de dialogues amers et piquants, font de lui un très beau moment de cinéma populaire qui trouvera aisément son public. Un divertissement intelligent, de très haute volée !

Lire l'article complet
Partager "Mort d'un pourri (Georges Lautner)" sur facebookPartager "Mort d'un pourri (Georges Lautner)" sur twitterLien permanent

The swimmer (Frank Perry)

The swimmer est un film miraculeux, fascinant et déroutant, et qui ne laissera personne indifférent. Une perle rare vertigineuse, sur laquelle plane le spectre d’un rêve américain mensonger et finalement lointain, inaccessible.

Lire l'article complet
Partager "The swimmer (Frank Perry)" sur facebookPartager "The swimmer (Frank Perry)" sur twitterLien permanent

Django (Sergio Corbucci)

Voilà donc un drôle de Sisyphe traversant des terres inhospitalières, et dont la puissance d’évocation funeste troublera durablement le spectateur. Un chef-d’œuvre, dénué de la moindre trace de concession humaniste.

Lire l'article complet
Partager "Django (Sergio Corbucci)" sur facebookPartager "Django (Sergio Corbucci)" sur twitterLien permanent

Les frissons de l'angoisse (Dario Argento)

Le suspense, extrêmement vivace, laissera les spectateurs accrochés à l’écran, notamment grâce à un scénario diaboliquement bien écrit et à une réalisation repoussant toujours plus loin les limites du média cinéma.

Lire l'article complet
Partager "Les frissons de l'angoisse (Dario Argento)" sur facebookPartager "Les frissons de l'angoisse (Dario Argento)" sur twitterLien permanent

RICHARD GOTAINER - Poil à la pub

Chanteur atypique dans le paysage musical français, Richard Gotainer, trublion binoclard de génie, sort chez Virgin, courant 1985, un album composé uniquement de jingles publicitaires, 85 au total, dont certains sont totalement inédits car refusés par les annonceurs.

Lire l'article complet
Partager "RICHARD GOTAINER - Poil à la pub" sur facebookPartager "RICHARD GOTAINER - Poil à la pub" sur twitterLien permanent