Rechercher un document

HORAIRES HORS VACANCES SCOLAIRES

Horaires Adultes-Ados et Ciné Musique :

Mardi 15h - 20h
Mercredi 10h - 12h et 14h - 19h
Jeudi 15h - 18h
Vendredi 15h - 18h
Samedi 10h - 18h en continu

Horaires Jeunesse :

Mardi 16h30 - 20h
Mercredi 10h - 12h et 14h - 19h
Jeudi 16h30 - 18h
Vendredi 16h30 - 18h
Samedi 10h - 18h en continu

Horaires billeterie :

Mardi 15h - 18h
Mercredi 15h - 18h
Jeudi 15h - 18h
Vendredi 15h - 18h
Samedi 10h - 12h

Horaires différents pendant les vacances

Lire l'article complet
Partager "HORAIRES" sur facebookPartager "HORAIRES" sur twitterLien permanent
Calendrier
« juin 2018 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Prochains évènements

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Sylvie, biblioTcaire

 

Depardieu chante Barbara (Gérard Depardieu)

note: 5L'Ami à l'Amie Sylvie, biblioTcaire - 8 novembre 2017

Les mots de Barbara sont magnifiés par Gérard Depardieu. Sa voix chaude et rugueuse donne un relief émotionnel aux textes et accompagnent les mélodies avec la douceur et l'amour qu'il portait à son amie chère. Sublime...

La Terre qui penche (Carole Martinez)

note: 5Digne des plus grands prix littéraires ! Sylvie, biblioTcaire - 21 janvier 2016

Carole Martinez, comme dans le "Domaine des Murmures", nous immerge dans un Moyen-Age rude, secoué par maints fléaux, mais propice aux plus grandes légendes fantastiques. "La Terre qui penche", c'est cette région du Doubs au XIVè siècle, où Blanche, fillette de 12 ans est emmenée par son père, après un périple redoutable, pour y être mariée à Aymon, fils simplet du seigneur des lieux.
Mais elle est avide d'apprendre à lire et écrire et désireuse d'apprivoiser son jeune futur époux. Elle parviendra à tisser des liens d'amour avec cet être doux et hors du temps.
Elle ne sait rien de ce que son père, jadis admiré, mais aujourd'hui détesté, lui destine. Veut-il l'offrir au Diable pour conjurer les temps de misère ?
La puissante beauté du roman réside tant dans sa construction littéraire, où alternent les voix de Blanche et de sa vieille âme enfermée avec elle dans la tombe, que dans les évocations enchanteresses, la poésie sensuelle et la magie du conte.
Carole Martinez nous envoute !

Les Brumes de l'apparence (Frédérique Deghelt)

note: 5Lumineux... Sylvie, biblioTcaire - 6 août 2015

C'est un fabuleux roman sur le monde invisible, omniprésent, mais seulement perçu par quelques individus"connectés". Gabrielle, quadra installée dans sa vie et ses certitudes, va à l'occasion de l'héritage d'un vieux manoir, être confrontée à l'irrationnel. Elle est médium ; impossible pour elle d'accepter cet état, et pendant un temps, elle n'aura de cesse de nier cette évidence. Mais, petit à petit, au gré de ses rencontres et expériences, cette découverte va réorienter sa vie vers l'essentiel : l'amour pour les autres, cette vérité universelle qui relie tous les humains, malgré le fait qu'ils n'en ont pas conscience.

Danser les ombres (Laurent Gaudé)

note: 4Haïti, janvier 2010. Quand la terre engloutit ses enfants. Sylvie, biblioTcaire - 28 mai 2015

C’est avec un style et une narration absolument maîtrisés que Laurent Gaudé nous plonge dans la désolation et l’absolue beauté des existences du peuple haïtien. L’émotion nous saisit à chaque paragraphe tellement l’art du dramaturge excelle. Les dialogues, très subtils, titillent notre réflexion.
Un seul petit bémol, l’auteur tente de s’imprégner du réalisme merveilleux antillais, mais seul un auteur haïtien peut nous immerger par les images et la créolisation des expressions dans l’univers mental de son peuple.
Mais, prenons cette belle œuvre comme un hommage généreux aux meurtris d’Haïti.

Ultra Violette (Raphaëlle Riol)

note: 5Ultra inventif Sylvie, biblioTcaire - 15 avril 2015

On savait l'imprégnation d'un personnage sur son auteure, mais quant à vivre durant plusieurs mois avec le spectre de Violette Nozière dans sa vie quotidienne, c'est autre chose. Cette parricide, qui a défié la chronique dans les années 30, va orienter l'écrivaine sur des pistes intimes et va décider du chemin qu'elle doit prendre. Tour à tour, projeté dans l'univers de l'Entre-Deux-guerres avec ses excès et ses chimères, et dans le défi d'écriture de l'auteure, le lecteur est en attente de révélations et jubile par le style souvent insolent du texte, et par le talent de Raphaëlle Riol.

Black book (Paul Verhoeven)

note: 4Très vif ! Sylvie, biblioTcaire - 28 janvier 2015

Mise en scène très surprenante sur un sujet aussi dramatique que la traque des juifs et des résistants en Hollande pendant la seconde guerre mondiale.
C'est du vrai cinéma d'action, avec des interprètes convaincants qui nous embarquent pendant plus de 2 heures dans des situations où nombre de protagonistes ont perdu leur âme.

Le Teckel (Hervé Bourhis)

note: 5Un univers impitoyable... Sylvie, biblioTcaire - 18 septembre 2014

Cette BD est une satire cynique de l’industrie pharmaceutique, prête à tout pour fourguer ses « médicaments » et amasser un maximum de profits.
Le dessin est dynamique, caricatural, tout bleuté.
Du vitriol !

Mauvais genre (Chloé Cruchaudet)

note: 4Humainement ambigu !!! Sylvie, biblioTcaire - 15 septembre 2014

Récompensé par 4 prix, ce roman graphique est d'une grande beauté expressionniste.
C'est dans des nuances de gris et de rouge qu'on va suivre un jeune déserteur de la Grande Guerre, Paul Grappe. Pour éviter d'être arrêté, il va se travestir et exercer dans le Bois de Boulogne... jusqu'à en perdre son identité sexuelle.
Ravages des guerres sur les êtres fragiles que nous sommes !

Le Singe de Hartlepool (Wilfrid Lupano)

note: 5Excellence absolue Sylvie, biblioTcaire - 3 septembre 2014

Cet album doit devenir culte, tellement il appuie où ça fait mal !

Lady Hunt (Hélène Frappat)

note: 5Revenants en série ! Sylvie, biblioTcaire - 3 septembre 2014

On semble manquer d’oxygène en parcourant ces magnifiques pages, ponctuées de poèmes ! Ils sont l’écho d’une malédiction familiale et de l’univers mental de Laura Kern.
Esprits et fantômes l’accompagnent dans les appartements qu’elle fait visiter.
Ses rêves la hantent, et nous on la suit quelque peu effrayé mais pressé de découvrir ses chimères.

Retour Haut